Un village Tibétain #02


Il y a quelques mois, je vous présentais un premier village tibétain, avec ses maisons isolées dans au milieu des grandes montagnes pelées par les vents, où les familles vivent isolées sur ces hauts plateaux, où d'immenses routes toutes droites traversent les paysages et relient les quelques âmes de la région.


Mais dans ce villages tibétain où je vous emmène aujourd'hui, c'est une autre histoire. Ici pas de plateau, pas de grandes lignes droites, mais de petites vallées de moyenne altitude où les Hommes se sont regroupés sur les zones les moins vallonnées afin de faire éclore de multiples villages. Ce sont donc des grappes de petites maisons, parsemées de temples de taille plus ou moins importante, et saluant les cours d'eaux sillonnant au creux des montagnes alentours. Ici il n'y a rien de plat, ici le vent se brise sur les crêtes et la vie y est alors beaucoup plus douce, la relativement faible altitude (entre 2000 et 3000 mètres) offre un cadre de vie idéal. C'est un paysage assez fabuleux qui se dessine dans cette région, qui change beaucoup des hauts plateaux, mais qui est aussi une terre tibétaine. Cependant, malgré cette culture commune, c'est une population bien différente, pratiquant un dialecte différent, se trouvant bien plus à l'aise avec le mandarin, ayant une pratique religieuse relativement différente, s'habillant différemment, bref vivant de manière bien différente. La région semble alors beaucoup plus proche de celle abritant d'autres minorités dans le sud de la Chine, tout en gardant un touche tibétaine. C'est sans doute ce qui rend cette région aussi plus accessible pour les touristes aussi, ce contraste modéré, tandis que les régions des hauts plateaux vous emportent dans un autre monde, celle-ci offre un agréable dégradé où les hautes couleurs des drapeaux de prières viennent s'accommoder de schémas beaucoup plus standards, de villages de taille normale, de petits écosystèmes beaucoup plus habituels, d'une petite société ouverte et connectée au reste du monde, d'un véritable réseau d'Hommes amoureux de leur terre. Et cet amour de leur terre se voit jusque dans l'agencement des villages, tous ayant une vue sur un village voisin, et chacun étant équipé de grandes tours de garde. Ces tours foisonnent dans l'ensemble de la région, et celle que nous avons eu l'occasion de voir datait de plusieurs centaines d'années. C'est donc un réseau très complexes de tours de gardes qui servait à protéger les royaumes de l'époque. Une belle leçon d'histoire, de religion, de culture s'offre alors à nos yeux, une super palette de couleurs sous les rayons du printemps.


Si vous voulez en voir plus sur cette superbe région, j'ai récemment mis à jour mon site internet avec une page entièrement dédié à ce coin là, en particulier à Jiaju où nous avons séjourné, mais aussi aux centaines de superbes petites villages similaires (et beaucoup moins touristiques !) des alentours, comme ceux que je vous présente aujourd'hui au travers de cette carte postale. N'attendez plus, c'est directement en cliquant sur le lien suivant: www.arnaud-faverjon.fr/tibetan-village.php