Rivières de soie


Nous voilà partis sur des routes un peu moins exotiques, dans une région sûrement plus familière à certains d'entre-vous, mais dont les richesses et les mystères continuent de me passionner. Cette terre, celle de la famille de ma mère, c'est l'Ardèche. Pays de volcans, de sources naturelles, de châtaignes bien sûr, mais aussi et surtout de rivières, dont la fameuse Ardèche qui lui a donné son nom. Et c'est cette richesse d'eaux vives qui a permis le développement d'une autre richesse au cours du XVIIe mais surtout XVIIIe siècle, le tissage de la soie. Cette industrie a grandement favorisé le développement économique de la région, mais a malheureusement finis par disparaitre au cours du XXe siècle, au profit évidemment de pays d'Asie (tiens, la Chine, même dans cette carte postale on arrive à en parler...). Ce sont donc des vestiges d'un autre temps qui restent sur ces terres, ces anciennes usines construites aux bords des rivières, dont des canaux permettaient l'alimentation des moulins qui donnaient alors vie aux machines. C'est ainsi que le tissage de cette soie si précieuse a eu lieu pendant des siècles dans ces petites vallées encaissées du fin fond de la France, idéalement situées entre les régions productrices (du Languedoc et du Vaucluse) et les fameuses soieries Lyonnaises . C'est une époque dont il ne reste que quelques vestiges, que quelques grandes baraques, une cheminée de temps en temps, jusqu'à ce que le temps fasse son œuvre, que les toits tombent, que les souvenirs s'effacent, et que l'histoire s'oublie.



Car l'Ardèche c'est une terre d'amour, une terre qui se vit jusqu'au bout, que ce n'est pas qu'un refuge de hippies comme certains le croient, et qu'il y a une véritable histoire cachée derrière toutes ces pierres, alors à chaque fois ça me fait du bien d'y repasser, de retourner dans ces montagnes voir la famille, de réécouter cet accent chantant (mais pas aussi virulent qu'un peu plus au sud...). J'ai alors l'impression de découvrir des pages d'histoire à chaque fois que je vais là-bas, et qu'il y a encore mille trésors qui m'y attendent, qu'il y a une nouvelle aventure dans chaque recoin de la région. Alors la semaine prochaine je vous emmène parcourir une nouvelle page oubliée de ce pays merveilleux, en voiture tout le monde !