Faites votre choix


Je vous ramène sur Shanghai aujourd'hui, et quelques déambulations sur les trottoirs de la ville, pour rendre hommage à tous ces beaux étalages. Oui car c'est bien une image de trottoir que vous avez là, car ici le marché s'y fait encore par endroits directement. Sauf qu'ici ce n'est pas un simple poissonnier du marché, mais aussi un restaurant, qui propose de déguster directement à l'intérieur les produits de l'étale. Du coup on retrouve une belle palette de poissons de mer et de rivière (ici on mange beaucoup de poissons de rivières et de lacs), mais aussi un grand choix de fruits de mers, telles que ces magnifiques huitres. À savoir qu'ici les fruits de mer se mangent tous cuisinés, jamais crus comme chez nous, c'est donc souvent des huitres au barbecue qui sont proposées, avec une purée d'ail et piment, un délice ! Ensuite il y a aussi tout un éventail de crevettes ainsi que des mantes de mer, toutes vendues vivantes en aquariums afin d'attester de leur fraicheur. D'ailleurs je dois bien avouer que cette présentation de l'étale de poissons est assez originale pour la Chine, car il est en fait très fréquent de trouver les poissons eux aussi vivant, dans de grands aquariums (ou bacs en polystyrène). C'est du coup toujours un plaisir d'aller faire un marché ici, car en principe les choix sont fantastiques, offrant e magnifiques palettes de couleur.


Le problème c'est que ces choix diminuent de mois en mois, et que les petits marchants ferment, ou se font fermer. Ici le supermarché a pris le pas très rapidement, et l'on se retrouve alors avec des choix limités et des tarifs exorbitant. L'année dernière, nous avions ce petit marché en face de chez nous, avec plusieurs marchants de poisson, et de bien d'autres choses. Puis la rue a été fermée par la police. Un seul marchant a tenu, avec ses aquariums dans sa fourgonnette, et les crevettes qui sautaient sur les sièges arrière. Il y a un mois, il a aussi du se résigner à partir quand ils ont fait tomber la dernière cabane. Alors on se disait qu'il y avait toujours un grand marché à quelques minutes de chez nous, mais la semaine dernière, en passant devant, j'ai remarqué que le bâtiment avait soudainement disparu. Du coup nous n'avons plus de poissonnier, nous avons dis adieu aux dizaines de petits vendeurs qui étaient dans notre quartier, tous avec des choix fantastiques, pour se retrouver avec le seul supermarché, où les prix sont inabordables et le choix restreint au simple pavé de saumon et un ou deux autres poissons dont j'ignore le nom. C'est triste, c'est cher, et j'aimerai bien me refaire une bonne poêlé de petits coquillages, mais ce n'est pas possible, désormais il me faudra prendre le métro pour trouver un bel étalage comme ceci, et à quel prix ? Et pour combien de temps encore ? Autant d'inconnues dans ce quartier qui change à une vitesse inimaginable, où l'on attend la fermeture des derniers petits magasins en bas de chez nous, car ce n'est malheureusement plus qu'une question de jours.